Notre engagement historique

Aristide et Marguerite Boucicaut fondateurs visionnaires du Bon Marché Rive Gauche font appel à des architectes, créateurs et ingénieurs de talent pour la construction et l’animation évènementielles de leurs magasins emblématiques.

1869 – 1872 : A lieu le premier chantier mené par Alexandre Laplanche (1839 – 1910) qui se concrétise par une architecture assez traditionnelle employant des murs de pierres, des charpentes en bois, de la meulière pour le sous-sol et de la roche de Lerouville en façade.
De 1872 à 1905, Le Bon Marché connait 4 chantiers de construction sous la dynastie des architectes Boileau.
1872 - 1878 : Louis-Auguste Boileau (1812 – 1896) et son fils Louis-Charles Boileau (1873 – 1914) vont s’associer aux ingénieurs Armand Moisant (1838 – 1906), il est à l’origine du Grand Palais) et en 1879 Gustave Eiffel (1832 – 1923) pour la réalisation du bâtiment qui s’entendra de la rue de Sèvres à la rue Velpeau. Théoricien original de l’utilisation de structure métallique Louis-Auguste Boileau inaugure une réelleinnovation technique permettant au Bon Marché d’être formellement le premier « grand magasin » dépourvu de cloisons, s’ouvrant sur de grands plateaux et enrichi de double-verrières monumentales.
1879 – 1905 : Les travaux consécutifs au Bon Marché, notamment le chantier entre 1879 et 1887 dirigé par Louis-Charles Boileau permettent d’atteindre une surface de 46 500 mètres carrés encadrée par les rues de Sèvres, Velpeau, du Bac et de Babylone.

Les arts et la culture au cœur du grand magasin

1912 : début des travaux pour la construction de l’actuelle Grande Epicerie de Paris, un incendie survenu en 1915 oblige à recommencer le chantier mené par Louis-Hippolyte Boileau (1878 – 1948) fils de Louis-Charles Boileau.
1923 - 1926 : Fin du chantier de la Grande Epicerie et rénovation du Bon Marché dans un style Art déco.
1990 : Le cœur de magasin accueille en 1990 un étonnant escalator réalisé par la designer française de renommée internationale Andrée Putnam. Entre tradition et modernité, l’escalator reprend sur ses flancs les motifs de carreaux constituant les verrières historiques du magasin.
2012 – 2017 : Rénovation de La Grande Epicerie de Paris en 2012. La mosaïste Mathilde Jonquière conçoit et réalise plusieurs motifs de fresques pour les différents univers gastronomiques de la Grande Epicerie de Paris rive gauche et la Grande Epicerie rive droite ouverte en 2017 à Passy.
2010 – actuellement : Grand chantier de rénovation des espaces du Bon Marché Rive Gauche, l’homme (2010), l’accessoire (2013), la mode femme et la lingerie (2017), l’enfant (2019)

Les arts et la culture au cœur du grand magasin
Dès 1867, Aristide Boucicaut s’emploie développer des animations culturelles à destination des enfants avec l’organisation de spectacles de théâtre au sein du magasin. Suivant cette tendance, il accroît la renommée du magasin et forme en 1973 un orchestre de 220 musiciens et choristes dirigés par des chefs de la garde républicaine.
Deux ans plus tard, il inaugure la galerie des Beaux-Arts permettant à certains artistes peintres et sculpteurs refusés du Salon Officiel de Peintures et de Sculptures de venir exposer leurs œuvres. Depuis la fin des années 1980, le Bon Marché renforce son engagement auprès des arts en mettant en place régulièrement des expositions culturelles invitant des artistes et créateurs contemporains dans le domaine du design, de la musique, de cinéma, de la mode ou des arts visuels pendant différents temps de l’année. Karl Lagarfeld (2003), Martin Parr (2005), Guy Bourdin (2009), Ellen Von Unwerth (2010), Sofia Coppola (2010), Charlotte Perriand (2011), Bryan Ferry (2011), Le Corbusier (2012), Marjane Satrapi (2012), Catherine Deneuve (2012), Robert Doisneau (2013), Pedro Varela (2013), Proenza Schouler (2014), Tadao Ando (2014), Iris Apfel (2016), Edoardo Tresoldi (2017) entre autres furent ainsi les invités des expositions culturelles du Bon Marché Rive Gauche.

La collection rive gauche

Afin de souligner d’avantage son engagement auprès de la jeune création, le Bon Marché inaugure en 1999 l’espace appelé « L’Entrée sur l’Art Contemporain ». Depuis 1999, les artistes émergents tels que : Baptiste Debombourg (2013), Micky Clément (2013), Vincent Chenut (2014), Lyndi Sales (2014), Sakir Gokcebag (2015), Ana Tortos (2017), Toqué Frères (2017) ont été exposés dans l’Espace de l’entrée sur l’Art Contemporain situé actuellement au rez-de-chaussée de l’entrée de la rue du Bac et de Babylone. Depuis 2016, le Bon Marché Rive Gauche renforce son engagement auprès de l’art contemporain et invite un artiste contemporain majeur de la scène internationale à l’occasion d’une exposition carte blanche en début d’année : les artistes Ai Weiwei, Chiharu Shiota et Leandro Erlich ont ainsi réalisé des créations originales présentées au cœur de celui-ci. Le format de ces expositions offre une grande liberté de création, les œuvres conçues spécialement pour l’occasion se déploient de manière monumentale et dialoguent avec l’architecture du lieu tout en développant une rencontre artistique inédite.

Officiellement le soutien apporté aux arts plastiques est incarné par la galerie des Beaux-Arts de peintures et de sculptures créée en 1875 et présage les futures acquisitions au titre du mécénat à partir de 1989 de tableaux et de sculptures d’artistes contemporains.La collection d’art contemporain réunit des œuvres de peintures, photographies, dessins et sculptures datant de 1949 à 2015 d’auteurs tels que César, Valério Adami, Claude Viallat, Etienne-Martin ou encore Nicolas Chardon, Fiona Rae, Marc Desgrandchamps et Anthony Caro. La création de l’atelier Pomone au sein du deuxième magasin (l’actuelle Grande Epicerie de Paris) en 1923 témoigne du goût de l’époque pour le mobilier des arts décoratifs. Il est dirigé par les décorateurs français à l’origine des fondements des arts décoratifs : l’ébéniste Paul Follot (1877 – 1941) puis le créateur de mobiliers René Prou (1889 – 1947). L’atelier de décoration d’intérieur Pomone conçoit du mobilier et des accessoires variés : meubles, tentures, tapis, éclairage pour chaque pièce de la maison dans un style Art déco composé de formes géométriques et de matériaux nobles.

L’implication du Bon Marché en faveur du mobilier des arts décoratifs est tel qu’il va présenter le travail de Paul Follot au sein du pavillon « Ponome » conçu par Louis-Hippolyte Boileau lors de l’Exposition Internationale des Arts décoratifs et industriels en 1925. L’esthétique moderne et les lignes rationnelles des pièces d’ameublements de Paul Follot ont connu un grand succès et ont fait le tour du monde grâce à leurs présences dans les grands paquebots transatlantiques de l’époque.Afin de perpétuer cet héritage, le Bon Marché Rive Gauche a depuis 2012 constitué une collection de mobilier des arts décoratifs représentant des designers tels que Charles et Ray Eames, Françoise Knoll, Angelo Mangiarotti ainsi que Pierre Paulin, Nika Zupanc et Pierre Gonalons. Elle présente du mobilier des arts décoratifs de 1930 à 2017 dans tous les espaces des magasins du groupe Bon Marché. Régulièrement enrichie de nouvelles œuvres d’art et de mobiliers des arts décoratifs, la Collection Rive Gauche pérennise un engagement essentiel en faveur de la création artistique de notre époque.

L'art et Le Bon Marché Rive Gauche en images