3 questions à Ana Tortos

Portrait | 8 avr - 28 mai 2017

Attention aux gorilles au Bon Marché du 8 avril au 28 mai 2017.

Le Bon Marché présente « Attention aux Gorilles » du 8 avril au 28 mai 2017. Il invite l’illustratrice et animatrice Ana Tortos à imaginer une joyeuse bande de gorilles se divertissant dans une jungle urbaine colorée. Dans une atmosphère surréaliste aux tonalités pop, les gorilles évoluent librement dans un décor mêlant végétation luxuriante, champignons à taille humaine, oies sauvages en plein vol côtoyant planétariums et papillons géants. Le quadrillage formé par les habitations de la ville est contrasté par une faune et une flore opulentes aux couleurs éclatantes. Les animaux en oublient les lois de la gravité et c’est la tête dans les nuages qu’ils se retrouvent envahis par un attroupement d’audacieux gorilles.

La vidéo de présentation

3 questions à Ana Tortos

Ana Tortos est diplômée en illustration de la St Martins School ainsi qu’en animation du Royal Collège of Art à Londres. Elle travaille actuellement à la création d’une série de dessins animés Tony les Animots diffusée sur Canal+.


Comment pourriez-vous résumer votre univers créatif ?


J’essaye de trouver mon propre équilibre entre l’utilisation d’un dessin assez traditionnel et l’influence de la modernité qui nous entoure. Je m’amuse aussi beaucoup avec l’échelle des choses que je dessine, il n’y a plus de règle. Dans la fresque que j’ai dessiné pour Le Bon Marché, une coupe de fruit peut avoir la taille d’un arbre et les papillons sont trois fois plus grands que les avions.


J’aime bien jouer avec les codes couleurs aussi et faire en sorte que comme disait Matisse “quand je mets un vert, ça ne veut pas dire de l’herbe, quand je mets un bleu ça ne veut pas dire du ciel”. J’aime beaucoup cette façon de voir les choses.

Quel a été votre inspiration pour " Attention aux gorilles " ?


Pour “Attention aux gorilles” l’idée était de casser la représentation traditionnelle d’un gorille souvent viril, dominateur et agressif, et d’en faire une mascotte plutôt bienveillante et gracieuse. Le personnage du gorille se balade donc dans un univers très chargé en informations, une jungle urbaine. Contrairement à la réalité où le goudron prend souvent le pas sur la nature, ici ce sont les animaux et les plantes qui envahissent la ville. “ Attention aux gorilles ” prend donc le contre-pied du monde réel et propose un univers poétique et onirique.


Pourquoi avoir accepté ce partenariat avec Le Bon Marché ? Qu’évoque pour vous le grand magasin emblématique de la Rive Gauche ?


J’ai été très séduite par la thématique du gorille et de la jungle urbaine proposée par Le Bon Marché. J’ai tout de suite senti que la combinaison d’un environnement moderne et d’un monde animalier était un boulevard créatif. Puis j’ai été doublement séduite lorsque l’équipe m’a expliqué que le dessin serait également reproduit dans l’espace afin que les visiteurs puissent se “ balader dedans ”. C’est je crois le rêve de tout illustrateur que de voir son dessin mis en scène de cette manière.


Le Bon Marché étant non seulement un lieu historique mais aussi une enseigne de prestige c’est un honneur pour moi d’y être exposée. D’autant plus que j’ai démarré mon parcours créatif Aux Atelier de Sèvres de l’autre côté de la rue. J’aurais eu du mal à imaginer que sept ans après mes dessins feraient l’objet d’une exposition dans le superbe magasin d’en face!

Contrairement à la réalité où le goudron prend souvent le pas sur la nature, ici ce sont les animaux et les plantes qui envahissent la ville.

La fresque d'Ana Tortos au Bon Marché