RENCONTRE : LRNCE ET LE FIL ROUGE PARIS

Portrait | 26 JUIN 2018

LE BON MARCHÉ RIVE GAUCHE REND HOMMAGE AUX ARTISANS

Cet été, Le Bon Marché Rive Gauche rend hommage à l'artisanat et à la création des designers du monde entier.


À cette occasion, faîtes la connaissance de deux jeunes créatrices, chacune à l'origine de labels qui mettent en avant un savoir-faire unique.
D'une part, Laurence Leenaert, d'origine belge et installée à Marrakech, travaille au quotidien avec des artisans marocains pour créer des objets singuliers et solaires sous le nom de LRNCE. D'autre part, Sophie Ventura, qui a créé la marque Le Fil Rouge Paris, imagine des luminaires au tissage et au jeux de matières étonnnants.

UNE VIE NOMADE ENTRE MARRAKECH ET BRUXELLES: LAURENCE LEENAERT, CRÉATRICE DE LRNCE

À la recherche du soleil, la jeune designer belge Laurence Leenaert s'installe il y a quelques années à Marrakech pour travailler la céramique, la laine, le rotin ou encore le cuir. Elle rend ainsi hommage à l'artisanat marocain, auquel elle marie ses influences cubiques et sa vision du design pour les créations de sa marque, LNRCE.


Racontez-nous l’histoire de LRNCE...


J'ai lancé LRNCE il y a bientôt 4 ans, en commençant par des sacs mêlant différents matériaux et confectionnés à la main. Je me suis ensuite installée à Marrakech en 2015 et j'ai depuis élargi la gamme de produits en me focalisant sur la décoration d'intérieur. Tous les produits sont faits à la main, à Marrakech, et sont le fruit de ma vision et du savoir faire des artisans marocains.


Vous développez aussi bien des sandales que des plaids ou des miroirs. Pourriez-vous nous décrire la gamme de produits que vous proposez au Bon Marché Rive Gauche ?


Nous proposons une gamme de produits très variée, allant des textiles aux céramiques en passant par des miroirs. Vous pourrez d'ailleurs retrouver au Bon Marché Rive Gauche une sélection de textiles (couvertures en laines brodées à la main et des coussins en laine également brodés à la main), des miroirs en rotin, ainsi que des vases, des verres ou encore des assiettes en céramique.

Comment avez-vous découvert l’artisanat marocain ? D’où vous vient l’inspiration pour imaginer vos créations ?


C'est en venant m'installer à Marrakech que j'ai découvert la richesse du savoir-faire marocain. Nous utilisons le tissage traditionnel marocain pour la confection des textiles, les blankets et les coussins sont faits à la main dans des métiers à tisser traditionnels par des tisserands marocains.
J'ai pris le temps d'expérimenter de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux, de nouvelles combinaisons avant d'arriver aux produits actuels. L'inspiration vient du quotidien à Marrakech, des rencontres, des échanges avec les artisans, de la combinaison spontanée de certains matériaux, mais aussi de ce que j'ai appris de l'art et du design en Belgique.


Quels sont vos futurs projets ?


J'aimerais poursuivre l'exploration des techniques de l'artisanat marocain, et chercher à nous l’approprier et à le moderniser selon notre vision. C'est ce qui nous donne l'inspiration et la motivation pour réaliser de nouvelles choses.
Nous préparons également un nouveau projet mais nous ne pouvons pas vous en dire plus pour le moment !

MIROIR EN ROTIN, BLANKET TISSÉE ET CÉRAMIQUES SONT À RETROUVER AU 1ER ÉTAGE AU-DESSUS DE LA GRANDE ÉPICERIE DE PARIS

DES ATELIERS DE HAUTE-COUTURE AUX LUMINAIRES TISSÉS : SOPHIE VENTURA, CRÉATRICE DU FIL ROUGE PARIS

De son passé dans la Haute-Couture, Sophie Ventura a conservé un attrait pour les matières nobles et le savoir-faire traditionnel. En créant Le Fil Rouge Paris en 2015 avec son associée, elle s'attache à créer des pièces sur-mesure et personnalisées à partir de techniques de tissage inédites.


Comment est né l'idée derrière Le Fil Rouge Paris ?


Après des années d'expérience acquises dans les ateliers de broderie de la Haute-Couture parisienne, j'ai développé un goût pour les matières nobles, la manipulation textile et la recherche de la perfection. Le Fil Rouge Paris est né en 2015, avec l'envie de réaliser des pièces sur–mesure et personnalisées, du concept à la fabrication, selon une technique inédite de tissage basée sur l'alliance de matériaux raffinés et d’un solide savoir-faire.
Au départ, il s'agissait d'une histoire de matières tissées, imaginées sur-mesure pour la création de surfaces décoratives et fonctionnelles, comme des cloisons, des panneaux coulissants ou des habillages muraux. Et rapidement, l'idée de développer des luminaires s'est imposée : sont alors nées les lampes à poser CILINDRO, et les appliques murales PEZZI.

Comment vous est venue l'idée de créer des pièces toujours uniques ou sur-mesure ? Était-ce la réponse à une demande de votre clientèle ?


Chaque pièce réalisée est unique, et correspond à notre concept de proposer des pièces faites à la main et haut de gamme. La création sur-mesure prend donc complétement part à ce processus. Pouvoir personnaliser une pièce, par la couleur, le motif ou même les matières utilisées pour le tissage, selon les goûts et l’univers personnel du client, cela ajoute un supplément d'âme à la création.
Mais réfléchir à de nouvelles pièces, avancer avec les clients en écoutant leurs envies, c'est aussi un plaisir et un défi pour la designer que je suis !


Quelles sont les tendances design actuelles selon vous ?


Le retour du savoir-faire, du beau bien fait, de la mise en avant des mains est indéniable. C'était encore jusqu'ici réservé à l'artisanat, mais il y a aujourd'hui une véritable alliance entre ces métiers manuels, une technicité propre et une réflexion apportée à la pièce de design.

LES LAMPIONS GÉANTS DU FIL ROUGE PARIS SE DÉVOILENT AU 2E ÉTAGE AU-DESSUS DE LA GRANDE ÉPICERIE DE PARIS

Les tendances design du moment mettent à l'honneur le savoir-faire, le beau bien fait, le travail des mains.