Rencontre : Alexandre de Maison Dandoy

Portrait | 30 novembre 2018

LES MEILLEURS SPECULOOS DE BRUXELLES

En 1829 à Bruxelles ouvrait la première boutique Maison Dandoy, rue du Marché-aux-Herbes. Une spécialité : le speculoos, ce délicieux biscuit en forme de Saint-Nicolas, composé de beurre, sucre, farine, et de cannelle.
Une semaine avant la Saint-Nicolas, nous avons rencontré Alexandre Helson, 7ème génération de la Maison Dandoy !

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?


Je m’appelle Alexandre Helson, je suis responsable du marketing des ventes et du développement au sein de la Maison Dandoy. Je suis accessoirement la 7ème génération de la famille, la Maison Dandoy étant une maison 100% familiale, aussi je travaille avec mon frère et mon père !
Je suis arrivé il y a bientôt 6 ans avec l’ambition de mettre la maison dans le XXIème siècle. C’est une maison qui a presque 200 ans ! Il y a toute une histoire qui y est associée, une authenticité, des produits mais elle avait besoin d’un coup de jeune, c’est le défi que je me suis lancé en arrivant.

Comment conciliez-vous les traditions de l’entreprise avec vos envies, plus modernes ?


C’est un numéro d’équilibriste constant ! Nous essayons de concilier nos valeurs, l’authenticité notamment, avec une vision du futur. Et il en va de même pour nos recettes ! Nous prenons le temps de prendre les bonnes décisions, nous ne sommes dictés par aucun impératif. Nous faisons des collaborations lorsque nous faisons de belles rencontres, lorsque nous avons un coup de cœur, un peu à la manière du Bon Marché.

Quelle sont vos sources d’inspiration pour l’ensemble de vos créations ?


Je ne m’occupe moins de la création des produits que des concepts que nous développons. Ma femme étant restauratrice, nous partageons un réel intérêt pour la cuisine, nous voyageons beaucoup, et ce sont réellement les rencontres, les envies qui vont nous inspirer au quotidien pour les recettes de la maison.


Quelle est votre meilleure recette à base de Speculoos ?


Ah ! L’an passé, on avait demandé à quatre chefs bruxellois des recettes d’interprétation du speculoos et les recettes étaient vraiment intéressantes, par exemple celle de Joël Geismar et son Boudin noir basque au piment d'Espelette, speculoos Dandoy et pommes marinées. Personnellement je l’aime nature, mais aussi utilisé dans un dessert !

Les speculoos sont une tradition de la Saint-Nicolas, avez-vous des souvenirs qui y sont associés ?


Ah oui énormément ! Même en tant qu’adulte, le 6 décembre demeure un moment mythique, plus important que Noël même. J’ai deux jeunes enfants et c’est un bonheur de célébrer la Saint-Nicolas avec eux et pour eux. Le speculoos est vraiment l’emblème de la Saint-Nicolas, il était donné comme jouet aux enfants, et c'est un symbole de partage. On plaçait un grand speculoos (le plus grand chez nous fait 80cm !) sur une table et les gens commençaient à le casser et à en prendre des morceaux dans une grande convivialité. C’est pour cela que le speculoos a été créé.

Vous avez établi votre première adresse en France au Bon Marché Rive Gauche, que représente à vos yeux Le Bon Marché ?


Le Bon Marché est un emblème de Paris. C’est le temple du raffinement, des produits authentiques et il y a quelque chose qui me plaît dans leur approche du luxe. En cela être au Bon marché est une fierté.


Quelles sont vos adresses préférées à Bruxelles ?


À Bruxelles, il y a Bouchery que j’aime beaucoup et qui a réalisé une recette à base de nos speculoos. Il y a un bar à vin naturel, qui s’appelle Tarzan, dans lequel on prend beaucoup de plaisir à aller. Et pour une adresse plus bruxelloise, il y a Friture René à Anderlecht, qui est une vraie brasserie brxuelloise, familiale !